Jul 17, 2016

Traquer les tanukis d'Asakusa | Japon 2015


Cette année, je n'ai pas été très productive concernant les articles de visites rigolotes à faire au Japon. Il faut dire que mon dernier voyage, en Novembre 2015, a été particulièrement court (12 jours) et surtout composé de lieux assez touristiques dont on parle déjà un peu partout sur les internets nippophiles.

La traque au tanuki, c'est LE pivot de chacun de mes voyages. Lorsque j'arrive dans une auberge située dans une petite ville ou dans la campagne, une de mes premières questions est "Avez-vous déjà vu des tanukis se balader autour de chez vous ?". Si tel est le cas, je demande plus d'informations et demande la permission de roder autour de l'auberge aux heures où le tanuki aurait été aperçu. Généralement, avouons-le, je repars bredouille... Soit j'ai une très mauvaise technique d'approche, soit il me manque une sorte de formule magique pour les convaincre de me faire confiance.
Le seul tanuki qu'il m'ait été donné de voir est mort dans la foulée. Peut-être que je porte la trace de cet incident autour de moi, tel une aura de yôkai ?!

A Tokyo, s'il est moins courant de tomber sur de vrais tanukis, il est toujours possible d'aller leur rendre hommage à Asakusa. C'est cette petite balade que je vous propose aujourd'hui !
Alors qu'il me tenait très à cœur, j'ai beaucoup hésité à publier cet article en particulier car je n'ai pas su prendre de jolies photos lors de cette balade. Il pleuvait et le ciel était si sombre que tout semblait triste. Il serait dommage de passer à côté de ce circuit malgré tout, alors j'ai fini par me secouer et me suis décidée à le publier.

Le Chingodô, temple du Tanuki

Otanuki-sama est une divinité qui protège des incendies et des voleurs. En 1872, cette divinité a été conservée dans le jardin des moines afin de protéger le Senso-ji des tanukis qui s'y étaient installés et qui y pullulaient. C'est pourquoi la divinité a fini par se faire appeler Otanuki-sama. En 1883, l'autel a été déplacé à son endroit actuel et un temple a été construit autour. Ce temple que nous pouvons visiter a été reconstruit en 1913 et des festivals sont organisés les 17 et 18 Mars de chaque année.


Le Chingo dô (鎮護堂) est souvent oublié lors de la visite du Senso-ji et ses jardins. Il n'est pas très bien indiqué et il faut faire le tour de l'enceinte pour s'y rendre, en traversant des petites rues pleines de charmants boui-bouis sans prétention. Il faut dire que ce temple en lui-même n'est pas très palpitant. L'enceinte est minuscule et faite de barrières en métal à travers lesquelles on distingue un joli plan d'eau où nagent cygnes et canards. Aucun guichet ne propose de souvenirs à l'effigie du tanuki que j'aime tant.


Orange dôri, sur la route des tanukis

A la perpendiculaire de la grande allée marchande menant au Senso-ji et à quelques pas du Chingodô seulement, se trouve l'Orange dôri (オレンジ通り), décorée de petits autels abritant des statuettes de tanukis. Chacun possède un attribut qui lui est propre et offre de la chance à celui qui le touche. On peut choisir d'attirer la chance sur l'amour, le travail, la famille, les études... A vous de choisir !


Contrairement au Chingodô, cette petite rue est assez touristique.
Les magasins de la rue arborent eux aussi toutes sortes de représentations de cet animal et cela devient vite un jeu de tous les trouver. Ce n'est pas pour rien que son surnom est devenue la Tanuki dôri (たぬき通り).


Après avoir vu toutes ces bouilles si rondes et si mignonnes,  il ne faut pas hésiter à se glisser dans la peau d'un tanuki et immortaliser l'instant ! N'étant pas très "achat souvenir" (avant chaque nouveau voyage, j'ai envie d'acheter plein de choses, mais une fois sur place, je n'arrive pas à céder à la tentation) et Asakusa étant le paradis du touriste, je n'ai pas spécialement cherché à en trouver. J'imagine qu'il doit y en avoir un peu partout aux alentours si l'on cherche un petit peu.


La thématique de l'animal est très forte dans mes visites, c'est pourquoi je vous recommande vivement de jeter un oeil sur le libellé Circuit animalier pour (re)découvrir les lieux et temples à l'effigie des divinités animales que j'ai partagé sur le blog.

Si vous cherchez un endroit où dormir et que faire à Asakusa, je vous propose de lire cet article : Asakusa, hébergement et vie de quartier.

Enfin, si cet article a contribué à vous faire aimer les tanukis, vous pouvez repartir avec un souvenir du blog en imprimant et en construisant le paper toy Tanuki que je vous ai concocté il y a un petit bout de temps maintenant !

Je vous laisse sur des photos du quartier, des jolis lieux que l'on peut découvrir en furetant sur la trace des tanukis. Bonne chasse !

Vous aimerez peut-être

11 comments:

  1. Merci pour cet article, j'adore quand tu nous emmènes avec toi au Japon ! :)
    Alors finalement, as-tu croisé des tanuki en vrai ce jour-là ??? (les statues ça compte paaaas XD)

    J'adore les tanuki, ils sont tellement mignons, mais je n'en ai jamais vu de mes yeux. Je ne savais pas qu'on pouvait en croiser en ville ! J'ai encore tellement à apprendre on dirait !

    Ça me donnera un objectif pour mon prochain passage à Tokyo alors :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. A Tokyo je n'ai jamais rencontré de vrai tanuki. Mais tu peux en croiser dans les banlieues si tu es près de lieux un peu plus sauvages.
      Celui que j'ai rencontré et qui est mort, c'était sur une route de campagne pas loin de Niigata, à la tombée de la nuit.

      Delete
  2. J'étais loin de me douter qu'il y avait un temple des tanuki à Asakusa ! En plus les petits en métal dans leur petites niches sont trop mignons !

    J'admire aussi le fait que tu reviennes avec pas beaucoup de souvenirs. Je crois que chaque fois que je vais au Japon je renfloue le PIB avec mes achats compulsifs.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Il est tellement désert ce temple, il faut dire que tout le monde s'en fiche !
      Et pour les souvenirs, c'est un calvaire, j'ai une liste énorme d'envies, et quand j'arrive à la boutique, je ne veux plus rien, la culpabilité me noie, j'hésite des plombes et je repars les mains vides.
      Et quand je suis en France, je regrette de ne pas avoir craqué. Et quand j'y retourne, ca recommence... :D

      Delete
  3. J'adore tes articles de voyage au Japon, c'est comme si j'y étais... Je le jure, un jour j'irais voir tout ces endroits de mes propres yeux :D Et puis, je vais aller y dépenser toutes mes économies!
    J'adore les tanukis, ils sont beaucoup trop mignon! Bisou :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. :D j'espere que tu pourras aller au Japon en effet, c'est vraiment magique comme pays ! Et puis tu pourras chasser le yokai, en vrai ! (cherches Tono dans mes articles, ca devrait totalement te plaire, c'est la ville des Kappas).

      Delete
  4. Mon dieu ce que je peux ne pas aimer cet endroit mais la recherche des tanuki l'a rendu beaucoup plus ludique !
    Comment tu as connu cette promenade ?

    Ps : rassures-toi tes photos sont très sympas :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Eh bien justement, autant je n'aime pas spécialement le sensô-ji, autant toutes les petites rues d'Asakusa, et de la shita machi, j'adore ! Que des petits vieux super tranquilles qui y habitent, des plantes à foison devant les petites maisons.

      J'ai connu en flanant, tout à fait par hasard, en fait !

      Delete
  5. J'ai beaucoup aimé le quartier d'Asakusa :)
    Alors effectivement le Senso-ji est Hyper touriste, alors ce n'est pas le meilleur souvenir que j'ai du quartier.
    Ce que j'ai adoré, c'est m'y promener complètement au hasard dans différente ruelle :)
    Mais je ne suis pas passée par quartier général des Tanuki XD

    ReplyDelete
    Replies
    1. Tu sauras quoi visiter la prochaine fois que tu y vas, et aussi faire un stop au Kissa Mimosa, qui fait une tour de pancakes à tomber par terre. C'est un petit café où se rassemblent les vieux habitants (vraiment vieux!) de Shita machi/Asakusa, avec un petit quelque chose du Sud de la France. Bref, mon QG où il fait bon fuir les touristes du Sensô-ji.

      Delete
    2. Très bonne idée :)
      Ce sera parfait pour une prochaine fois qui j'espère ne sera pas trop longue à arriver :p

      Delete

Copyright Eugénie Rossi. Powered by Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.