Jan 1, 2016

Où dormir à Nikkô ? | Japon 2015

Chambre du Rindou no ie
A l'origine, nous envisagions de profiter de notre halte à Nikkô pour dormir dans un vrai ryokan, hôtel traditionnel généralement coûteux composé de jolies chambres à la japonaise et souvent de onsen. Ne sachant pas du tout comment le tatouage serait vu, je regardais donc en priorité les ryokans à bains privatifs.
Rien ne me plaisant vraiment totalement, tout en frôlant des prix indécents, nous avons abandonné l'idée. Ce que je voyais des ryokans sur internet était certes magnifique mais ne correspondait pas réellement à mes envies. Je n'arrivais pas à me dire que j'allais dépenser autant juste pour une nuit surclassée. Au fond, cela ne m'intéresse pas du tout.

J'ai donc commencé à chercher du côté des pensions, à mi-chemin entre l'auberge de jeunesse et le ryokan proposant souvent des repas faits maison. Hors de la cohue des voyageurs trop à la cool tout en étant choyé par les hôtes. c'est le genre d'hébergement qui me convient le mieux.

En recoupant les trouvailles sur les sites de booking, les avis sur TripAdvisor et les sites web des pensions, j'ai fini par découvrir la perle rare et j'étais impatiente comme tout d'aller y séjourner.


La pension Rindou no ie - 民宿りんどうの家

Les commentaires sur cette pension que j'ai pu lire sur Trip Advisor étaient merveilleux : 73 excellentes + 10 très bonnes notes. Aucune en dessous ! Les voyageurs ne tarissant pas d'éloges, j'ai voulu réserver immédiatement.
Comme je n'aime pas trop les sites de booking en ligne (prenant souvent un gros pourcentage au détriment des petits hôtels), je les ai contactés directement par e-mail. Nous avions programmé de rester 2 nuits à Nikkô, et la pension avait une chambre de libre avec le petit déjeuner compris (fait maison, évidemment !). Nous n'avons pas hésité une seule seconde et avons validé notre réservation.


Shizuo-san et Keiko-san sont les deux propriétaires de la pension. Il suffit de regarder l'entrée pour se rendre compte que leur extrême gentillesse a marqué les voyageurs de passage chez eux. Les murs sont recouverts de petits cadeaux, de lettres, de gentils mots de remerciements, de photos. Nous n'avons pas pu partir sans leur exprimer notre bonheur d'avoir passé 2 nuits au Rindou no ie et leur avons également offert des bonbons et un petit dessin pour les remercier.


La pension est confortable et impeccable. La chambre vaste, bien meublée et chauffée en cas de froid, correspond tout à fait aux photos que l'on peut voir sur leur site. Les toilettes comme la salle de bain sont communs, d'une propreté exemplaire. Un grand bain privatif nous a permis de terminer nos journées de marche sur une touche de bonheur serein.

Shizuo-san nous a proposé chaque soir très gentiment de nous déposer en ville pour aller dîner et de l'appeler pour qu'il vienne nous chercher. Jeunes et fougueux, nous avons préféré lui éviter des allers-retours et nous sommes déplacés à pieds. Si la pension peut paraître un peu loin de la ville, il faut en réalité 10-15 minutes de marche pour rejoindre la gare Tobu Nikko. Il suffit d'emprunter la grande route principale, certes peu attrayante mais directe et sans danger.


Nous n'avons pas regretté de prendre le petit-déjeuner sur place. Composé d'une multitude de petits plats, il semble que le menu change selon  le nombre de nuitées réservées. Tout était délicieux et servi avec gentillesse par Shizuo-san.

Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais la dernière matinée, avant le check out, j'ai été pris d'une bouffée de tristesse à l'idée de ne plus jamais les revoir. J'avais envie que ce petit couple adorable devienne mes grand-parents adoptifs, et j'en ai même versé une larmichette... J'ai eu envie de passer du temps avec eux, leur poser des questions, et de discuter des heures de leur vie. Chamboulée et mélancolique, j'ai quitté Nikkô pour Osaka.

Note
❤ ❤ bonus !!

Quelques informations
Rindou no ie - site internet (en anglais et en japonais)
1462 Tokorono, Nikkô, Tochigi prefecture - Zip code : 321 1421
Tel : 0288-53-0131


Le Narusawa lodge - 鳴沢ロヂ

Finalement, changeant un peu notre programme, nous avons voulu avancer notre séjour à Nikkô d'une nuit, faisant 3 nuits sur place au lieu de 2. Malheureusement, plus aucune chambre n'était libre au Rindou no ie. Les propriétaires, adorables, m'ont donc conseillé d'autres pensions pour la première nuit.
Le Narusawa lodge est le voisin du Rindou no ie, c'est ce qui a fini de me convaincre : pas besoin de transporter nos sacs très loin entre les 2 pensions. De plus, les avis sur Trip Advisor sont bons.


Si le site de l'auberge peut paraitre un peu froid lorsque l'on lit "If you don't like to walk, please take another hotel", il s'avère que le propriétaire, Yuji-san, est très gentil. Un peu excentrique certes, mais réellement disponible.
Comme pour la 1ere pension, je l'ai contacté directement par mail pour réserver. Yuji-san en a été ravi car cela lui a évité les frais des sites de booking. Il n'a pas hésité à venir nous chercher à la gare à notre arrivée. En pleine nuit, portant des lunettes de soleil d'un noir profond !


Cette pension est davantage une auberge, ressemblant à un chalet de montagne. La clientèle principale semble se composer de marcheurs. Le confort y est rustique mais sympathique. Yuji-san a accroché des petites notes PARTOUT (absolument partout) dans son auberge, sur les appareils éléctro-ménagers, sur les boutons... Fan du tutoriel, il y explique comment utiliser la bouilloire, la clim, la salle de bain ! Avec des petits dessins rigolos, et des questions réponses atypiques (qui est Pi ?), ca détend !


Ma déception a été de constater qu'il n'y avait pas de bain commun fonctionnel, contrairement à ce qu'annonçait son site (avec photo). Je n'ai pas demandé, il se peut que le bain ait été temporairement fermé.
Toutefois, Yuji-san propose d'emmener les voyageurs au onsen du coin à 20h chaque soir. Arrivés trop tard pour en profiter, je ne peux donc pas vous en parler, en revanche je lui ai demandé si le tatouage était accepté : selon lui tout le monde s'en fiche à Nikkô. La ville est tellement touristique qu'il n'y aurait pas de restriction à ce sujet. Si vous avez des anecdotes à ce sujet (validant ou non cette affirmation), n'hésitez pas à me les partager !


Le petit déjeuner ne vaut pas le coup. Simples tranches de pain de mie avec un peu de beurre et un cookie, autant s'arrêter au Konbini la veille et acheter ce dont vous avez besoin. La salle à manger est très bien équipée et confortable pour les repas.

Note

Le Narusawa dépanne mais je lui préfère incontestablement le Rindou no ie pour un budget similaire.

Quelques informations
Narusawa lodge - site internet (en anglais et en japonais)
1462-22 Tokorono, Nikkô, Tochigi - Zip code : 321-1421
Tel : 080-6636-0288

J'avais envie de terminer l'article sur une touche de honte, et parce qu'on n'a plus vraiment l'occasion d'utiliser des cabines téléphoniques de nos jours, Axel a immortalisé le contact en japonais que j'ai essayé d'établir avec Yuji-san pour qu'il vienne nous chercher à la gare !


Vous aimerez peut-être

4 comments:

  1. Wah sympa la première pension !
    Et tout aussi sympa cette photo où on a l'impression que tu souffres, que tu es un peu perdue XD
    J'en profite pour te souhaiter une belle année ^^

    ReplyDelete
  2. Tetoy : J'ai effectivement l'air paumé, le cheveu hirsute à cause de la pluie ! :D

    ReplyDelete
  3. Hooo tu as été au Rindou no ie !!
    On y a été 2 fois ( la première fois seuls, puis avec des amis ) je crois qu'on a eu la même chambre ( bon, y en a pas 36 non plus )
    Et ce petit ofuro ! <3 <3
    Cette auberge est vraiment géniale, je suis contente de voir qu'elle est toujours ouverte !
    Haha la photo du contact téephonique ^_^ ( nous on avait même pas tenté et marché jusqu'à l'auberge, par contre, le gentil monsieur avait ABSOLUEMENT tenu à nous ramené à la gare lors de notre départ ! )

    ReplyDelete
  4. Delfine > j'ai effectivement cru comprendre que vous y aviez séjourné grâce à aAlex :) Avez vous laissé un joli petit dessin comme vous savez si bien les faire ? Il y avait tellement de souvenirs de voyageurs que je n'ai pas fait attention.
    Cette auberge me manque cruellement en tout cas ! Et notre chambre etait la "rindou", quand on prend l'escalier, demi-tour chambre du fond-gauche. :D

    ReplyDelete

Copyright Eugénie Rossi. Powered by Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.