Oct 24, 2013

DIY : son propre onsen en bord de rivière


Si comme moi, vous êtes passionnés par les onsen, les sources chaudes, barboter dans l'eau ou si vous êtes de petits aventuriers en herbe, ce tutoriel est pour vous ! En plus, le tatouage ne pose aucun problème dans ce genre d'endroit, contrairement à certains établissements de bains au Japon. 

Ce qu'il vous faut :

  • Une pelle (disponible au bord de la rivière de Kawayu Onsen)
  • Votre plus beau maillot de bain
  • Une rivière longée de sources chaudes

1/ Trouver LA rivière qui longe des sources chaudes.

Nous sommes allés loin pour trouver la notre : Kawayu onsen. Autant vous le dire tout de suite, cet endroit est super nul ! Pour y accéder, le plus simple est de prendre le train d'Osaka jusqu'à Shingu (qui est un peu notre Dunkerque national : gris, moche et triste). Et, surprise, c'est peut-être la seule ville du Japon où les bus ne sont pas synchronisés avec les arrivées des trains. Nous attendons donc une heure le départ d'un des rares bus de la ville direction Yunomine Onsen. Il faut compter un peu plus d'une heure de trajet et 1500yen. Nous avons préféré dormir dans cet autre petit village, et nous avons bien fait : Kawayu Onsen est glauquement désertique, en plus d'être un simple petit pâté de maisons en bord de route nationale.

2/ Choisir l'emplacement parfait

A vrai dire, il n'y a pas mille alternatives possibles. La rivière est longée par la très esthétique route principale. On y trouve quelques escaliers en métal brossé du plus beau fini qui permettent de descendre sur les rives rocailleuses. Comme le Lonely Planet, je vous conseille le bord de l'hotel Fujiya. Lorsqu'on tourne le dos à la route, on peut admirer l'eau superbement bleue de la rivière et la montagne boisée sur l'autre rive. Ca, c'est un beau spectacle ! Nous sommes restés deux heures à creuser et barboter dans l'eau chaude, et avons eu la chance de croiser des canards fort sympathiques, ainsi que des poissons frétillants et même des papillons ! On en oublie la route derrière, qui de toute manière n'est pas vraiment très fréquentée.


3/ S'armer d'une pelle, et traquer les bulles !

Si vous êtes douillets des pieds, n'oubliez pas les tongs tant qu'on y est. La rive n'est faite que de gros cailloux et de graviers, qu'il est très facile de déplacer pour creuser son bain. Certains sont déjà prêts à l'usage si jamais la flemme vous prend, mais c'est tout de même moins rigolo.
Les bulles montrent les endroits où les sources chaudes ressortent du sol. Il suffit d'en repérer un ou deux spots rapprochés pour convenir du périmètre du bain.


4/ Creuser vaillamment

Commencer à creuser tout en agençant les pierres autour de vous pour bloquer l'eau. C'est assez instinctif puisqu'on l'a tous fait à la plage étant petits. N'hésitez pas à prendre des grosses pierres pour faire des dossiers ou des repose-fesses (si vous optez pour un bain de pieds) confortables. L'eau peut devenir très trouble à cause de votre chantier nouvellement entamé, pas de panique ! Une fois la construction du tour terminée, il suffit de patienter quelques temps pour que l'eau redevienne limpide.
Une seconde technique, plus propre consiste a faire un mur tout autour du bain souhaité avec des grosses pierres uniquement. Cela évite les levées de boue dans l'eau intérieure. Consolider ensuite les bords avec du gravier recueilli avec la pelle à l'extérieur du bain seulement.



5/ Profiter

Je crois que je n'ai pas besoin de vous expliquer comment profiter de votre bain. Faites trempette sans oublier le prochain bus pour pouvoir rentrer ! Il n'y a que 4 bus entre Kawayu Onsen et Shingu, ce serait dommage de tous les rater.




Plus de détails sur l'hébergement et notre court séjour sur place

Nous avons décidé d'y passer la nuit car c'est vraiment un coin paumé. Je vous ai dit en début d'article que depuis Osaka il faut 4h de train jusqu'à Shingu puis 1h de bus. Sachant qu'il y a vraiment très peu de bus entre Shingu et Kawayu Onsen, c'est difficile de faire l'aller retour dans la journée.
Trouver un point de chute pour dormir dans le coin n'est pas très facile non plus, même s'il y a beaucoup de choix. Je vous conseille le site de Kumano Travel qui recense un bon nombre d'auberges et d'hôtels dans ces petits villages à onsen. Ce site est disponible en anglais, cependant la majorité des auberges ne parlent que japonais. Nous y avons reservé la minshukuYunotanisô à Yunomine, et c'est une chance puisque ce village est bien plus agréable et joli que Kawayu Onsen.
Cette auberge est bien notée et recommandée par le Lonely Planet, mais nous n'avons pas été transportés. L'accueil est aimable mais pas spécialement chaleureux, tout est payant dans la chambre (air conditionné, TV...), ce qui laisse à penser que les propriétaires ont monté leur petit business pour l'argent plus que par passion (contrairement au couple Kuramoto du Kuranoya B&B à Tôno ou aux gérants de la Gojo guest house de Kyoto). Le check-in se fait de 14h à 17h, c'est plutôt restreint dans un village aussi reculé, et les propriétaires sont toujours cachés dans leurs dépendances, il faut pas mal insister sur la sonnette pour annoncer sa présence. Hormis cela, les chambres sont très confortables et les bains intérieurs et rotenburô (ici séparés homme-femme) sont extrêmement agréables et ouverts à toute heure.

A Yunomine, les oeufs sont cuits dans un onsen en bord de rivière, on a pu en goûter avec notre petit déjeuner servi à l'auberge ! Expérience intéressante mais aucun goût particulier.
Je vous recommande aussi grandement le Tsuboyu, petit onsen dans un cabanon en bois juste au dessus de la rivière. Attention aux naseaux, l'odeur de soufre y est plutôt marquée. Ce bain classé au patrimoine UNESCO est totalement privatif pendant 30 minutes. On peut donc y aller en couple, seul ou entre amis, tatoué ou non sans problème.

Comme je l'ai promis à beaucoup d'entre vous, je fais pas mal d'expériences concernant le tatouage et les bains japonais. L'article est disponible ici !


Vous aimerez peut-être

7 comments:

  1. Wahouuu ça c'est un DIY génial !!!! Quelle bonne idée... Du coup je viens de découvrir ton blog très chouette !

    ReplyDelete
  2. Aha, ca, c'est original !��

    ReplyDelete
  3. Mon dieu ça a l'air trop bien de creuser son propre onsen !!

    ReplyDelete
  4. aaah ça donne vraiment envie de faire son propre onsen ! ^^ Je comprend mieux pourquoi ton tatouage peut déranger vu où il est situé ! :)

    ReplyDelete
  5. Je pars au Japon dans 3 semaines et je me pose aussi la question du tatouage dans les onsen... j'en ai un gros et bien coloré sur la cuisse, donc pas du tout discret... tu penses que dans les bains des ryokan (même s'ils sont partagés avec les autres clients) c'est toléré? Ca m'embêterait de passer à côté de cette expérience!

    ReplyDelete
  6. Florence > Je suis justement en pleine rédaction d'un GROS article concernant le tatouage au Japon. Je dois faire une relecture et changer 2 ou 3 trucs puis il sera publié d'ici un ou deux jours.

    Concernant les ryokan, personnellement je n'ai pas été empêchée car la chambre est louée sur place, et il ya en général peu de monde dans le bain au meme moment.
    Je te notifie des que l'article est en ligne, ca répondra surement plus a tes questions.

    ReplyDelete
  7. Super! Oui volontiers, car cela m'intéresse beaucoup! :-)

    ReplyDelete

Copyright Eugénie Rossi. Powered by Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.