Mar 9, 2013

Ces films japonais, indétrônables dans mon petit coeur


"Filmer des enfants me fait vraiment réfléchir. Peut-être est-ce parce que je suis père maintenant, mais tous les adultes dans I Wish sont des adultes auxquels je souhaite ressembler, je veux être un adulte qui attend ses enfants au retour de leurs aventures, sans en faire toute une histoire."
Hirokazu Kore-eda

Cette citation trouvée au hasard du site Allociné m'a donné envie d'écrire un article sur mes films préférés. J'ai enfin regardé "I wish" hier et je peux déjà le classer dans mon top 10 de films sur Sens Critique. D'ailleurs en complétant cette liste, j'ai constaté que mes films préférés comportaient tous, à une ou deux exceptions près, des enfants dans les rôles principaux. N'allons pas chercher d'explication psychologique comme un éventuel syndrôme de Peter Pan car ce n'est vraiment pas mon genre ! Je vous ai dit que mon but dans la vie c'est de devenir une super grand-mère ? Alors ôtez ça de vos petites têtes !


L'été de Kikujiro


- "Kikujiro no natsu" de Takeshi Kitano, sorti en Octobre 1999 - 

Masao s'ennuie. Il habite Tokyo avec sa grand-mère qui travaille toute la journée. Grâce à une amie de cette dernière, Masao rencontre Kikujiro, un yakuza vieillissant avec lequel il part à la recherche de sa mère, qu'il ne connait pas et qui vit au bord de la mer.

Un peu comme "Achille et la tortue", ce film se détache des réalisations de Kitano au ton grave ou violent que l'on peut connaitre. Je l'ai vu pour la première fois un peu par hasard. L'affiche ne me parlait pas vraiment et n'étant pas spécialement adepte de Kitano ("Dolls", "Hana-bi" et "Aniki mon frère" ne m'avaient pas spécialement transportée), c'était plus par curiosité que par intérêt que je l'ai commencé. Mais dès les premières minutes j'ai été happée par l'ambiance et les personnages hauts en couleur. Depuis je l'ai regardé plusieurs fois, que ce soit des scènes isolées ou le film en entier, et je ne parviens pas à m'en lasser. 
Je ne sais pas trop ce qui me plait le plus dans ce film : les personnages totalement décalés, le parfait équilibre entre gravité et légèreté, ou l'insouciance du voyage ? Oui, je crois que ca me donne envie de partir à l'aventure et de rencontrer ce genre de gens, qui laissent un souvenir impérissable.


I wish



- "Kiseki" de Hirokazu Kore-eda sorti en Avril 2012 -

Sur l’île de Kyushu, deux frères sont séparés après le divorce de leurs parents. L’aîné, Koichi, âgé de 12 ans, part vivre avec sa mère chez ses grands-parents au sud de l’île, tout près de l’inquiétant volcan Sakurajima. Son petit frère, Ryunosuke, est resté avec son père, guitariste rock, au nord de l’île. Koichi souhaite par-dessus tout que sa famille soit à nouveau réunie – même si cela doit passer par l’éruption dévastatrice du volcan !
Lorsqu’un nouveau TGV relie enfin les 2 régions, Koichi et son jeune frère organisent clandestinement un voyage avec quelques amis jusqu’au point de croisement des trains, où un miracle pourrait, dit-on, se produire…

Beaucoup l'ont comparé a Nobody knows, sûrement involontairement tellement ce dernier était poignant, et ont été un peu déçus de ne pas retrouver cette même force. Je crois que je l'ai préféré, grâce à cette liberté enfantine qui s'en dégage. A la fin, je n'ai pas pensé que j'aurais aimé être aussi libre que ces gamins, mais plutôt que j'aimerais devenir un parent qui sait insuffler la liberté dans le coeur de ses enfants, et qui sait les laisser vivre une aventure importante à leurs yeux. Quand par la suite, j'ai lu la citation du réalisateur, je m'y suis totalement retrouvée. 


Nobody knows



- "Daremo shiranai" de Hirokazu Kore-eda sorti en Novembre 2004 -

Quatre frères et soeurs vivent avec leur mère. L'ainé, Akira, s'occupe de ses jeunes frères et soeurs, chacun d'un père différent. Un matin d'hiver, leur mère disparaît et les enfants commencent à vivre seuls.

C'est le premier film de Kore-eda que j'ai vu et il m'a ereintée. J'en suis ressortie épuisée d'avoir ressenti tant de choses pendant 2h20. Je le regarde encore de temps en temps et l'effet ne faiblit pas. Pourtant je ne le mets pas en premier dans mes films préférés car, au fond de moi, je n'aime pas beaucoup être submergée comme ça. Quand on finit de le visionner, on a besoin de garder le silence. Nobody knows enlève les mots. Nous l'avions dans notre liste de films à regarder pour l'option Cinéma en licence de japonais et c'était étonnant de voir comme chaque élève restait immobile après le générique, avec ce besoin de souffler avant de reprendre ses activités habituelles. 

Je suis partie pour regarder l'intégralité des films de Kore-eda. Et vous, quels sont les films qui vous ont marqués ? 

Vous aimerez peut-être

14 comments:

  1. J'avais beaucoup aimé Nobody knows quand je l'ai vu,on ressent une espèce d'abandon crescendo durant le film.

    J'avais bien aimé Ran de Akira Kurosawa aussi, un classic.

    Et sinon un film dans lequel on suit une courtisane de Kyoto mais j'arrive absolument pas à mettre le doigt sur le nom du film juste un petit lien > http://vimeo.com/57838681

    En tout cas ce petit article m'a donné envi d'en voir beaucoup plus x)

    ReplyDelete
    Replies
    1. J'avais vu Ran. Je ne m'en souviens pas mais je sais que j'avais bien aimé. Si tu ne les as pas vu, puisque tu sembles beaucoup aimé les jidai geki, je te recommande Rashomon et surtout la série des Zatoichi (je tenterai un article sur ces derniers un jour de courage ultime).

      Delete
    2. ah la série des Zatoichi, magnifique. je n'en suis pas encore venu à bout, j'en suis quelque part à mi-chemin. j'adore :)

      de Kitano, Kikujiro fait un peu l'écho à Sonatine, il me semble, comme une version plus "enfantine". Kid's Return ou Violent Cop reste mes préférés, je pense, de ce réalisateur (son Zatoichi est honnête, mais je préfère les originaux :P)

      Delete
    3. Nobody knows !!! <3 :'( <3

      Je ne connais pas le mystérieux film dont tu ne retrouve pas le nom mais il me fait penser à Sakuran. Sur le même thème, je l'avais trouvé très puissant visuellement. Ses couleurs dansent encore dans mes souvenirs... :D
      www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18824534&cfilm=130206.html

      Rashomon (le film, que je n'ai pas vu) me fait penser logiquement à Rashomon (le livre, que j'ai lu) Ça parle de suicide, de vol, de meurtre et de viole... bref j'ai adoré ce livre :3
      http://books.google.fr/books/about/Rashomon_and_Other_Stories.html?id=m60H2cPLyPgC&redir_esc=y
      Si tu l'as lu Yuyu, saurais-tu me dire à quel point le film est fidèle au livre?

      Delete
    4. J'ai aussi lu Rashomon, avant de voir le film et ca ne m'a pas empechée d'apprécier. Je ne sais plus trop si c'était spécialement fidèle mais le film avait une ambiance si bien réalisée que c'est passé comme une lettre à la poste.

      Delete
  2. J'ai commencé ma découverte du cinéma japonais avec L'été de Kikujiro! J'ai vu très de peu de films de Kitano, j'avais beaucoup aimé aussi Hana-bi.
    Les autres films que tu cites, ceux de Kore-Eda m'ont fait aussi ressentir des tas de choses. J'étais tellement contente de l'avoir vu au ciné I wish, un vrai bonheur ce film, grâce aux enfants très naturels et attachants. C'est clair que Nobody knows est différent! Lorsque je l'ai vu j'étais à la fois triste et en colère. Je te rejoints sur cet avis, c'est au final épuisant de ressentir autant de chose pour ce film.

    Quelques films japonais qui m'ont marqués :
    - Kamome shokudo, malheureusement il n'est pas sorti en France, je l'ai connu via le fansub et à ce jour, c'est mon film japonais préféré. (le genre de film qui te laisse un sourire même encore après l'avoir vu rien qu'en y repensant^^).
    - Dernièrement, j'ai eu un énorme coup de cœur pour Fish Story! pareil pas sorti en France, j'ai pu acheter le dvd en import uk. (Une chanson punk qui va sauver le monde, ça c'est une sacrée histoire!)
    J'ai adoré Love exposure, le film dure 4h mais on ne les voit pas passer.
    J'aime les films de Shunji Iwai, je les adore tous! (All about Lily chouchou, Swallowtail butterfly, undo, Hana&Alice, ...). On ressent aussi tellement de choses dans ses films. Ses films sont beaux, voilà :-)
    La forêt de Mogari m'a fait pleurer et Le labyrinthe des rêves m'a envoutée.
    Il y en a encore bien d'autres qui m'ont marquées, je te laisse le lien de la liste des films que j'ai vu : http://dramas-and-co.eklablog.net/index-films-p14447

    Et puis la bande annonce de Kamome Shokudo : http://www.nipponcinema.com/trailers/kamome-diner-trailer

    ReplyDelete
    Replies
    1. Genial ! Tu viens de me donner une longue liste de films à voir car je n'en connais aucun, a part la forêt de Mogari :D
      C'est super sympa d'avoir pris le temps de me laisser un commentaire si fourni.

      Je viendrai t'en dire des nouvelles.
      D'ailleurs il faut que j'aille faire un tour sur ton blog bientot pour me trouver un petit drama sympa à regarder.

      Delete
  3. Great article.

    Here is my blog - pet health

    ReplyDelete
  4. J'ai vu "I wish" et "Nobody Knows" il y a quelques temps et effectivement ce fut de très belles découvertes. Quant à Kitano, même si je préfère ses films les plus sanglants, je dois dire qu'il excelle aussi dans d'autres domaines.

    J'ai aussi "Love Exposure" sur ma liste, surement ce soir dans le train. De Sion Sono également, je te conseille "Guilty of romance" et l'excellent "The land of hope" en ce moment dans quelques cinéma de Paris.

    Enfin, si tu ne l'as pas vu, fonce pour "Departures" de Yojiro Takita.

    ReplyDelete
  5. J'avais adoré L'été de Kikujiro, la musique est trop bien aussi !

    Mais pour ma part il y a vraiment deux films qui sont au dessus et qui ont une place particulière dans mon coeur:
    - A story of Yonosuke
    - Love Exposure
    Les deux films sont longs, genre 3h et 4h, mais ils m'ont complètement scotché!
    Après les deux films sont un peu décalés, avec un rythme un peu lent, et ne plairaient pas à tout le monde.
    Mais en tout cas, si tu ne les as pas vu, je te les recommande vraiment!

    ReplyDelete
  6. Aller hop je t'ajoute sur senscritique, tres fan de cinema aussi!!
    Tu repasses au Japon au fait?

    ReplyDelete
  7. Stephanie : Merci pour l'ajout sur Senscritique, je t'ai ajoutée aussi du coup. Et notre versus est très enrichissant !
    Je suis en train de voir pour retourner au Japon en Septembre pour le Tokyo Game Show mais rien de sur pour le moment, c'est une idée. :) Je te ferai signe si ca prend forme, ca pourrait être sympathique.

    ReplyDelete
  8. Oui on se fera un sento! ;)
    Quand a moi je vais repasser un peu en France en mai mais je ne pense pas passer a Paris..

    ReplyDelete
  9. Stephanie : oui un sento ! plein de sento !! :D
    Tu retournes ou en France du coup ? C'est dommage, ca aurait été une occasion. Mais je te tiendrai au courant de ce que je décide pour Septembre (un peu a la derniere minute).

    ReplyDelete

Copyright Eugénie Rossi. Powered by Blogger.
Les photos portant l'estampille du blog ainsi que les textes ne sont pas libres de droit. Merci de me consulter pour toute utilisation.